Identité locale et développement touristique

Notre association Val d’Adour Maritime a plus de 20 ans d’existence et couvre le Bas Adour Maritime, sur les départements des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Son objet principal est la valorisation et la protection de la culture et de l’environnement. Elle agit également pour le développement touristique notamment en éditant un journal « le sel de l’Adour » et en se faisant le relais local de l’AF3V. Nous souhaitons mettre l’identité locale au sein du débat. L’isolement du Bas Adour a commencé avec la création des départements et s’est poursuivi avec le déclin économique du fleuve (du à l’arrivée du chemin de fer) et en raison d’une quasi-éternelle différence politique des 2 départements. La récente création de la communauté de communes « Pays Basque » qui refuse d’ajouter à son nom le mot Adour en est le dernier symbole. On peut citer d’autres exemples : sur le chemin de Saint-Jacques, chaque département à son dépliant et chacun s’arrête net sur sa rive du fleuve et pas même une flèche n’indique qu’il continue en face. Les communes de Lahonce (64) et d’Hastingues (40) possèdent chacune une abbaye des Prémontrés construite à la même période : impossible que l’une parle de l’autre et vice versa ? Egalement, dans le cadre de ses actions, VAM a développé une fête du fleuve « Si l’Adour m’était conté » implantée sur le port d’Urt, un des rares lieux urbanisés des berges : le contact est quasi nul avec le département des Landes. Dans le cadre du FEAMP (fond européen pour la pêche) dont nous sommes membres du comité de pilotage, nous avions proposé la réalisation d’une dépliant touristique (voire plus) décrivant un circuit partant d’Anglet vers Urt puis Bidache et Saint-Cricq puis par l’autre rive Peyrehorade, Saint-Barthélémy et Tarnos : plus de 100 points ou choses à voir. Mais faute de combattants, ce projet qui avait reçu l’accord de principe du FEAMP est resté lettre morte… une idée à reprendre ! Au niveau vélo, cela va bien mieux entre la V81, l’EV3 et la voie landaise du Bas Adour. Un bon maillage est en voie de réalisation, on peut regretter que la modification du tracé de la V81 prive le Pays d’Orthe de toute voie cyclable (il serait bien de ne pas oublier ce secteur donc de le mettre dans le nouveau schéma régional). L’EV3 va être un facteur de développement local important, l’aide à l’installation des activités connexes serait bienvenue et je pense dans les compétences de la Région. Je vous félicite pour le lancement de cette concertation.

Toutes les contributions comptent ! Choisissez une thématique et faites-nous part de vos idées !